Women vendors in Kinshasa_ RTNC_ 03 August 2016


Date: August 3, 2016
  • SHARE:

 

Name of programme: Radio Television Nationale Congolaise (RTNC)

Country: DRC

Name o of the story: Women vendors in Kinhasa

If the artefact is more than 50 MB, but has been published online, please provide the URL here.

vendeusesdejournaux-aureliemupepe-RDC-032016.mp3

htpp:questionsdegenre.unblog.fr

If the artefact is more than 50 MB, but has been not been published online, please provide a drop box link and password for opening it.

If you have sent the artefact by courier to

The Gender and Media Summit Administrator

9 Derrick Avenue

Cyrildene

Johannesburg 2198

South Africa

Please indicate here

Brief description of the item of work you submitted and motivation of why it is a good example of gender awareness and sensitivity in advancing gender equality Post-2015.

La vente de journaux à Kinshasa, un métier de femmes aussi. Ce reportage de 3 minutes axé sur les femmes vendeuses de journaux démontre des nos jours que plusieurs professions ou métiers deviennent assexués.

Depuis que les journaux existent à Kinshasa, ils ont toujours été vendus par des hommes. Mais, l’organe de presse la Dépêche de Brazza, à travers son bureau de Kinshasa en recrutant des jeunes filles et femmes comme des vendeuses de ses journaux a changé la donne.

Celles-ci en répondant massivement à l’appel au recrutement ont brisé ainsi la barrière sexiste à l’emploi: qu’il n y a plus des métiers exclusivement masculins.

Why did you produce the story? What problem or context is it responding to?

C’est une image négative et ternie qu’on a de la jeune fille et femme à Kinshasa ; au point de craindre qu’une fois les générations de leur mères, de leur grand-mères et grandes soeurs passées, qu’il n y’ait plus des femmes travailleuses et capables en RDC.

La question était de savoir si les jeunes filles et femmes aujourd’hui sont elles prêtent et capables de jouer un rôle dans la société et d’arriver à l’autonomisation sur le plan financier (économique) par n’importe quel travail honorant qu’on peut leur proposer.

What did you hope to achieve with this coverage?

En Produisant ce reportage, j’ai voulu véhiculer au sein de la population une autre représentation de la femme ; particulièrement la jeune fille, présentée souvent à tors et à travers comme des dépravées et sans avenir alors qu’ elles sont des battantes et des combattantes. Mais cela est ignoré. ce reportage visait ainsi la sensibilisation sur des questions du genre notamment : Le changement d’attitudes à l’égard de la femme (Changer la représentation négative des jeunes filles au sein de la population en démontrant qu’elles ne sont pas toutes des personnes à comportements négatifs et oisives).

Who did you hope to reach? Did you succeed in reaching this audience? What evidence do you have to that effect?

C’est la population, en général,( homme et femme), qui a été visée en premier pour qu’elle arrive à considérer autrement la jeune fille et la femme.

En deuxième lieu, ce sont les jeunes filles et femmes en général, et particulièrement celles sans emploi pour faire sauter

dans leur esprit la barrière de sexe ou la honte qui peuvent les limiter à faire n’importe quel métier. La troisième cible a été les responsables des entreprises ou de toute autre structure pour qu’ils puissent ouvrir aussi des postes ou des professions aux femmes y compris les jeunes.

Les réactions postées sur le blog ( htpp:questionsdegenre.unblog.fr)nous ont réconforté dans le choix de nos cibles.

How did you gather the data, how many sources, female and male did you consult? Why did you choose these sources and how were their voices important?

Nous avons eu 3 étapes:

  1. visite du bureau de la Dépêche de Brazza et interview avec la Chargée de relations publiques qui fut responsable de la coordination de vente lors de l’installation de Dépêche de Brazza à Kinshasa. Elle était la source indiquée pour nous parler des circonstances de recrutement de femmes comme vendeuses de journaux.
  2. Descente sur les points de vente et interviews avec Mme Patience MOLIMAF ” doyenne de vendeuses ” et Chancelvie EMA ” nouvelle vendeuse ” pour nous parler de leur travail et de l’implication dans leur vie. Interview avec un vendeur des journaux
  3. La rue avec un homme de la rue Au total, 5 personnes ont ainsi parlé dans ce reportage soit 3 femmes et 2 hommes.

What impact did it have? What evidence do you have to illustrate impact?

Please provide any examples of feedback that you received from the articles (from websites, letters, etc.)

Sensibilisation à travers le média:

Participation du public: les commentaires deposés sur le blog (questionsdegenre.unblog.fr)Les réactions c’est-à-dire l’impact

sur la diffusion de ce reportage sont trouvables sur ce lien : http://questionsdegenre.unblog.fr

Nous avons aussi reçu des appels téléphoniques après la diffusion du reportage

Changement dans les attitudes:une nouvelle image de la jeune fille et femme vehiculée

How would you conduct a follow up to your story and why?

Le suivi peut être un nouveau reportage soit sur la cohabitation ou relations entre les vendeuses de journaux de Dépêches de Brazzaville et les autres vendeurs de journaux ou soit rentré dans 1 an ou 2 aux Dépêches de Brazzaville pour une évaluation.

ou parler d’autres métiers qui s’ouvrent aujourd’hui aux femmes en RDCcommeFemme chauffeur de bus ou femmes electriciennes