Reports

Moçambique é o paÁ­s com maior número de mulheres no parlamento

Moçambique é o paÁ­s com maior número de mulheres no parlamento

Maputo, 30 de Março: Moçambique é o paÁ­s lusófono com o maior número de mulheres no parlamento, com 39.6 por cento dos duzentos e cinquenta deputados.
A nÁ­vel mundial, Moçambique ocupa o décimo terceiro lugar, enquanto Angola fica na décima nona posição, com 36.8 por cento.
Cabo Verde ocupa o sexagésimo terceiro, com uma Assembleia Nacional constituÁ­da por 20.8 por cento de mulheres.
A Moçambique seguem-se, por ordem decrescente, Timor-Leste, Angola, Portugal, Guiné Equatorial, Cabo Verde, São Tomé e PrÁ­ncipe, Guiné-Bissau e Brasil.
O Brasil, que ocupa a última posição entre os paÁ­ses lusófonos, estÁ¡ no centésimo décimo sexta lugar, com nove por cento de mulheres na Câmara dos Deputados e treze ponto seis por cento de mulheres do Senado Federal.

África Austral: Aliança ComunitÁ¡ria Exige Revisão do Protocolo sobre Género ainda em 2015

África Austral: Aliança ComunitÁ¡ria Exige Revisão do Protocolo sobre Género ainda em 2015

Harare 26 de fevereiro: Redes da SADC sobre Assuntos de Género instam o Conselho de Ministros da sub-região para colocar a revisão do Protocolo do Género da SADC, no topo da agenda da Cimeira de Chefes de Estado e de Governo, do corrente ano. Esta priorização decorre do facto de 2015 ser o último ano para a adopção das 28 metas do Protocolo, em alinhamento com os Objectivos de Desenvolvimento do Milénio (ODM).

Les Chances égales auraient-elles le dessus sur le statu quo des élites ?-Le Mauricien

Alors que la loi sur l’égalité des chances sera enfin promulguée, de nombreuse questions subsistent dans mon esprit, nous avons la chance d’être dans un pays de peuplement, sans aucun groupe pouvant réclamer une quelconque priorité de ‘peuple autochtone’. Nous mauricien avons généralement un grand seuil de tolérance, qui s’effrite quelque peu, avec la course vers l’argent les possession matérielles, un statut ‘social’ en progrès, le pouvoir personnel et un individualisme frisant le cynisme.
Chaque nation se construit peu a peu, a travers des événements clés, des bouleversements, et aussi en marge des enjeux et défis d’un monde en constante mutation. La république de Maurice 2012 n’est forcement pas le même que celle de 1992. En 20 ans, le monde a change le capitalisme occidentalise s’est largement essouffle après un semblant de triomphe ronflant, tandis que les instabilités climatiques et l’impact des développements accélérés et sans planification font peser une lourde menace sur notre planète. On doit donc toujours pouvoir s’adapter en adoptant d’autres manières de vivre, inculquer de nouvel notions et repartir sur de nouvelles bases…
Mais qu’en est-il de Maurice ? Comment les gens voient-ils leur avenir ? Est-ce qu’une perception d’un bonheur lointain commun pourrait-elle redynamiser notre nation et influencer nos aspirations personnelles ? Ou bien les principes régissant les possibilités de mobilité sociale sont-ils négligés, pour ne pas dire bafoues, empêchant toute vision commune et rendant vains tout discours idealogique et tout énième ‘plan stratégique’ ?s’il y a une certitude vie c’est celle du changement. Mais Á  Maurice même si l’on parle de long en large de ‘démocratisation’ le fait demeure que les élites dans diverses sphères de la vie sociale perdurent et se reproduisent, tout en n’élargissant pas suffisamment les espaces d’opportunités pour les autres.

Vidya Charan s’interroge sur la sécurité des femmes au travail-Le Mauricien

Intervenant ce matin au Domaine Les Pailles Á  l’ouverture d’un atelier basée sur le genre, dans le cadre de la campagne ‘ 16 Days violence Against violence 2011’, la directive exécutive de la Mauritius Family Planning Welfare Association, Vidya Charan, s’est interrogée sur la sécurité des femmes sur leur lieu de travail, dans une société patriarcale comme le notre.
« je voudrais souligner que, connaissant notre main-d’Å“uvre, ou une très large part est composée de femmes contribuant a la croissance et au développement du pays, ou plusieurs femmes occupent des postes a hautes responsabilités, la question de pose de savoir si elle peuvent vraiment travailler en toute sécurité, en rapport aux lois en vigueur ou l’on parle d’égalité d’opportunités et de droit humains ! », a lance vidya Charan devant un parterre en majorité d’hommes.
« Nous plaidons tous pour l’automisation (empowerment) des femmes. Et si elles sont autonomes, sont-elles vraiment libres de travailler et de donner le meilleur d’elles mêmes dans une société patriarcale comme la notre ? Ou sont elles condamnées Á  souffrir en silence et rester a la merci de leur agresseurs ? », A poursuivi la directrice de la Mauritius Family Planning Welfare Association(MFPWA). « Ce serait un domaine de recherche tres intéressant ! », a-t-elle laconiquement ajoute sans aucunement faire allusion aux difficultés qu’elle rencontre actuellement avec certains membres du conseil d’administration de son association.

Khupe Supports push for 50/50 gender parity

Deputy Prime Minister, Thokozani Khupe has added her voice to the campaign for a 50/50 gender representation between men and women in positions of power.

Zimbabwe has a huge deficit in women representation in the Executive and Parliament. Many years have passed since the adoption of various protocols to ensure gender equality but not much is being done for women to enjoy their rights fully. Zimbabwe currently only has a 16% representation of women in the House of Assembly and 24% representation in the Senate.

There is need for Zimbabwe to emulate other countries like South Africa, Mozambique and Tanzania which have managed to high representation of women in positions of power.

Une école des arts pour les handicapes.

Une école des arts verra le jour très prochainement pour encourager l’éclosion et le développement des talents des handicapes, a annonce Leela Devi Dookun-Luchoomun, ministre de la sécurité sociale et de la solidarité nationale et des institutions réformatrices.
L’annonce a été faite a l’inauguration d’un cours de bijouterie pour les personnes autrement capable, Lundi, au Training and Employment of Disabled Persons Board (TEDPB), a Calebasses.
La ministre a demande Á  cette organisme de ne pas s’arrêter a la formation et de s’assurer que ceux ayant suivi ces cours trouvent un emploi.

Inauguration du Triangle de Réduit. Navin Ramgoolam réitère son engagement pour renforcer la sécurité routière.

Comme le Premier Ministre Navin Ramgoolam l’a fait comprendre en avril dernier, lors de l’ouverture de la route Gros-Bois/Mare d’Albert, des remèdes de cheval seront introduits pour réduire le nombre élevé d’accidents fatals sur nos routes. « Toutes les semaines de grands accidents sont enregistres », dit-il. C’était mercredi, lors de l’inauguration de la voie d’accès au triangle de Réduit.
Le PM s’est attarde sur le développement des infrastructures routières dans le cadre du projet gouvernemental visant Á  améliorer la communication a travers l’ile et Á  réduire la congestion routière. D’ailleurs, a-t-il soutenu, « Ce que nous faisons dans le triangle de Réduit fait partie de notre stratégie de faire de Maurice une Cite-Etat. »
Il a de ce fait, évoqué son ambition de développer un réseau de métro léger a travers tout le pays. « La première phase comprendra le trajet Curepipe-Port-Louis avant de s’étendre Á  travers tout le Pays », affirme-t-il

Gender Links to focus on media houses-Mmegi

Gender Links has urged media houses to sign and introduce a gender policy to guide them in their reporting. The organisation has already approached media houses to engage them in a campaign to drive implementation of the policy. Media consultant and co-owner of The Voice newspaper Beata Kasale, has been identified to spearhead the campaign that will engage news rooms in discussions towards changing their mindsets and approach to gender issues. The campaign also aims to empower women to rise to positions of management in their newsrooms. Speaking to Mmegi, Kasale said they again intended to encourage news rooms to intergrate women in management positions .She said a Gender Links study conducted in newsrooms last year had identified gaps that the campaign intended to bridge.

Gender in the 2010 Mauritius elections

Gender in the 2010 Mauritius elections

This report provides a comprehensive overview of the gender, elections and media project run by Gender links (GL), in partnership with the Gender and Media Southern Africa Network (GEMSA) in Mauritius during the May 2010 elections.

May 27, 2011 Themes: Elections | Media Programs: Gender & Media | Gender, media and elections | Training

Le divorce a l’amiable devenu une réalité.

Le divorce ou la séparation légale est dorénavant possible, par consentement mutuel ou selon l’acceptation de la rupture de mariage et la demande ne peut être logée avant deux ans, âpres la date de la célébration du mariage. Aussi le décret permanent qui était prononcé trois mois âpres le décret provisoire est maintenant enlevé sauf si l’un des conjoints objecte.

Bappoo : ‘Des ressources féminines inexploitées’.

Lors d’une rencontre avec la presse pour rendre public le programme de la Journée Internationale de la femme ; Sheila Bappoo, ministre de l’Egalite du Genre, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la famille a déplore qu’il y ait des ressources féminines qui ne sont pas exploitées. Elle a annonce le lancement d’un projet de rajeunissement des associations féminines ainsi qu’une plate-forme nationale pour promouvoir l’engagement des femmes en politique.

Semaine de l’entrepreneuriat du 14 au 18 mars.

Le National Entrepreneur Council organise une semaine de l’entrepreneuriat Á  Phoenix. Une activité qui cadre avec la Journée International de la femme, ainsi plusieurs ateliers de travail sont prévus dans divers domaine. L’objectif étant d’encourager celles qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat.