Kalyanee Juggoo, première femme secrétaire générale d’un parti politique


Date: October 7, 2011
  • SHARE:

Soixante quinze ans, cela fait long.

Depuis sa création en 1936, le Parti Travailliste mauricien a toujours été dominé par des hommes. Monique Oh San Bellepeau est entrée dans l’Histoire en devenant la première femme présidente du parti, peu après les élections générales de 2010 mais elle n’a pas occupé ce poste pendant bien longtemps. En 2011, elle a été la première femme Á  occuper le poste de vice-présidente de la République de Maurice et a dÁ» démissionner comme présidente du PTr.

Après 75 longues années, nous voyons émerger une femme comme secrétaire général d’un parti politique. Et pas de n’importe lequel mais du plus vieux parti du pays et qui est actuellement au pouvoir.

Kalyanee Juggoo a l’habitude de briser les stéréotypes. Elle a été la première femme Á  occuper le poste de Deputy Chief Whip du gouvernement en 2005. Elle a également été la première femme Á  être nommée présidente du comité parlementaire de la commission anti-corruption (ICAC).

Bien que Maurice n’ait pas signé le Protocole de la SADC sur le Genre et le Développement, le pays prend les devants par rapport Á  l’autonomisation des femmes. Un nouveau projet de loi sur les administrations régionales avec des quotas légiférés pour 33% de femmes ou d’hommes sur la liste de tous les partis sera présenté au Parlement en ce mois d’octobre 2011. Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, a invité trois experts constitutionnels Á  plancher sur la réforme électorale afin que les femmes, qui représentent plus de 50% des électeurs, aient au moins 50% de représentation parlementaire.

«Ma nomination est un pas dans la bonne direction et le résultat d’une longue lutte. Je tiens Á  remercier Gender Links qui a contribué Á  tous les changements qui arrivent. Pour moi, Gender Links est la première organisation non-gouvernementale Á  Maurice qui a réussi Á  imposer le genre et le faire figurer Á  l’agenda politique. J’ai participé Á  plusieurs fonctions de Gender Links et la dernière concernait une réunion du groupe référence sur le Protocole de la SADC sur le Genre et le Développement. J’estime que ma réussite est aussi celle de Gender Links, » a déclaré Kalyanee Juggoo.

Pour elle, être secrétaire générale du plus grand parti politique de Maurice signifie également que son rôle et ses responsabilités au niveau national, régional et international seront pleins de défis. Lorsque le leader du PTr, qui est aussi le Premier ministre, lui a offert le poste, elle a estimé que le défi était trop excitant pour être refusé.

Cette nomination vient Á  un moment opportun car les élections municipales et villageoises sont au pas de la porte. Juggoo est une politicienne de proximité et une femme de terrain très proche des femmes et des gens en général. Elle a participé activement aux débats parlementaires en faveur du versement d’une allocation pour les conseillers villageois et cette mesure figure dans le nouveau projet de loi sur les Administrations régionales. « Avec la collaboration de Gender Links, je suis sÁ»re que nous pouvons remuer les montagnes et avoir plus de 33% de femmes dans les localités. J’aime la façon dont Gender Links travaille et la façon dont cette ONG garde contact avec les participants Á  ses ateliers de travail. Ensemble avec les ministres Sheila Bappoo, Deva Virahsawmy, Indrani Seeburn et l’ancienne présidente du parti, Monique Oh San Bellepeau, j’ai participé Á  une cérémonie de remise de certificats aux femmes du PTr et je peux affirmer que pour ces dernières, il était très important d’obtenir ces attestations. Elles se sont vraiment senties investies du savoir et connaissent désormais leur valeur. Je les encouragerai Á  se présenter comme candidates aux élections des Administrations régionales. »

Kalyanee Juggoo a également été membre du comité parlementaire de la SADC entre 2005 et 2009 et a siégé sur différents comités de cette instance, dont son comité sur le genre. L’expérience qu’elle a acquise au niveau régional l’aidera assurément dans ses nouvelles fonctions.

Loga Virahsawmy est directrice du bureau francophone de Gender Links et présidente de la Media Watch Organisation. Cet article fait partie du service de commentaires et d’opinions de Gender Links.

 


Comment on Kalyanee Juggoo, première femme secrétaire générale d’un parti politique

Your email address will not be published. Required fields are marked *