Accuracy

SABC 3: Police arrest serial killer and rapist – 14/01/2019

Name of monitor: Patricia Mahachi Name of Television station: SABC 3 Name of programme: News @ 9 Date of broadcast: 14/01/2019 Genre: News Time: Time of broadcast: 21:00:21:30 GBV focus: Explicit Gem Classification: Gender Blind Story number: 3 Theme: GBV Link: https://www.youtube.com/watch?v=9-a14k3ziEw   Description Police believe they have arrested the serial killer and rapist who […]

SABC 3: Advocate Shamila Batoli appointed as new NDPP head – 04/12/2018

Name of monitor: Patricia Mahachi Name of Television station: SABC 3 Name of programme: News @ 9 Date of broadcast: 04/12/2018 Genre: News Time: Time of broadcast: 21:00:21:30 GBV focus: Implicit Gem Classification: Gender Aware Story number: 3 Theme: Gender Equality and Women Empowerment Link: https://www.youtube.com/watch?v=sEwKU90ndOw * I don’t think this case study should be […]

“shock teen pregnancy for E Cape”_Daily Dispatch_9 April 2015

“shock teen pregnancy for E Cape”_Daily Dispatch_9 April 2015

Name of article: “shock teen pregnancy for E Cape” Name of publication: Daily Dispatch Date: 9 April 2015 Country: South Africa Theme: Reproductive Health GEM Classification: Gender Blind Genre: News Skill: Accuracy Analysis An article from South Africa’s Daily Dispatch newspaper 9 April 2015 “shock teen pregnancy” figures for Eastern Cape. The article focuses on […]

VOAHANGY RAJAONARIMAMPIANINA MILITE POUR LA PROMOTION DE LA FEMME MALGACHE_Midi Madagasikara_1 Avril 2015

SOMMET DU COMESA : VOAHANGY RAJAONARIMAMPIANINA MILITE POUR LA PROMOTION DE LA FEMME MALGACHE. Midi Madagasikara du 1 Avril 2015 Résumé : l’épouse du Président de la République a assisté à la 8 ème table ronde des premières dames en marge du Sommet du COMESA. Son intervention se portait sur l’autonomisation des femmes : clés du développement industriel et […]

Elections Á  Madagascar : Les femmes aux commandes?

Cet article paru dans le journal Tribune de Diégo fait un aperçu de la situation des femmes en politique pendant la période électorale. En effet, Á  quelques semaines des élections présidentielles, sur quatre femmes candidates, seulement deux ont été retenu par la Cour Electorale Spéciale. Ainsi, sur les 33 candidats, deux seulement sont des femmes, Á  savoir, Sarah Georget Rabeharisoa du Parti Vert et Brigitte Rabemanantsoa du parti « Ampela Manao Pôlitika ». Nonobstant le fait que Madagascar ait ratifié plusieurs accords nationaux, régionaux et internationaux sur l’importance de la participation des femmes dans les postes de décision, le combat est encore loin d’être gagné. L’obstacle étant surtout les préjugés machistes : la femme est perçu comme celle qui écoute, qui obéit, en aucun cas, on s’attend Á  ce que ce soit elle qui dirige et donne les ordres. La femme soutenue par les membres de sa famille et son parti ou de son association peut réussir, pourtant force est de constater que les préjugés sexistes proviennent le plus souvent de l’époux lui-même et des parents. Pendant la période électorale, plusieurs initiatives émanant des associations locales et des organisations internationaux sont entreprises dans tout Madagascar pour sensibiliser, former et renforcer les capacités des femmes potentiellement candidates aux élections. Ces initiatives rentrent dans le cadre de l’accompagnement des femmes afin d’atteindre les objectifs stipulés dans le protocole de la SADC sur le Genre et le Développement : 50% des femmes dans les postes de prise de décision en 2015.

Evolution du droit de la femme Á  Madagascar : beaucoup reste Á  faire

Cet article rend compte de l’évolution de l’application des Droits de la femme depuis l’indépendance jusqu’Á  nos jours. Dans la région Diana, au Nord de Madagascar, la femme jouit de plus en plus de liberté, dans la manière de gérer sa vie : sexuellement et financièrement. Selon le journaliste, l’on peut même dire que les femmes de Diégo ne dépendent pas du tout des hommes. A Madagascar, la représentation des femmes au niveau de la société diffère d’une région Á  une autre. Dans la région Diana, il est même courant de voir des femmes élever seule leurs enfants et qui réussissent même Á  vivre aisément. Ce qui fait que les parents sont ravis d’avoir des filles car elles parviennent Á  vivre convenablement et remplissent leurs devoirs envers la famille. Au niveau de la participation des femmes dans la vie publique, l’on commence déjÁ  a percevoir des évolutions car de plus en plus de femmes osent franchir le pas.

Secteur privé : l’âge de retraite uniformisée

L’âge de la retraite dans le secteur privé a été uniformisé pour les deux sexes Á  Madagascar suite au décret du 14 mai 2013. Cette décision a été prise afin de respecter l’égalité de droit entre homme et femme, selon la Direction Générale du travail et des lois sociales. L’uniformisation de l’âge de la retraite est bénéfique pour les travailleuses du secteur privé car elle implique l’augmentation des pensions de retraite pour les cotisantes Á  la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale. Cet article est un article sensible au genre car le langage utilisé est neutre et les sources d’informations sont variées. Le journaliste a alimenté son article avec des témoignages de femmes.

Survivante de Violences Basées sur le Genre : Hanitra raconte

Cet article raconte l’histoire d’une jeune femme survivante de violence conjugale, et la façon Á  travers laquelle elle a pu surmonter cette étape de sa vie. Grâce aux conseils du Centre d’Ecoute et de conseils juridiques, elle a pu se libérer et obtenir une pension alimentaire pour ses deux enfants.

Egalité des genres : Elaboration d’un module sur l’égalité des genres dans les universités et instituts supérieurs

Cet article porte sur un projet de l’UNESCO qui a pour objectif d’intégrer l’approche genre au niveau des universités de Madagascar. A Madagascar, l’on dénote encore une grande inégalité des genres. Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce blocage : raisons culturelles, surtout lorsque l’on sait que dans certaines régions (dans le Sud pour la plupart), les femmes n’ont pas droit Á  la parole.

Lutte contre la pauvreté dans le sud : L’accès des filles Á  l’éducation et Á  des formations professionnelles

Cet article parle des problématiques liées Á  l’accès des filles Á  l’éducation dans le sud de Madagascar. La persistance de la tradition dans la région, le manque de sensibilisation, l’absence d’infrastructures, bon nombre de raisons empêchent les filles Á  avoir accès Á  l’éducation. Le journaliste relève également la nécessité de la promotion de la santé maternelle et infantile qui contribuerait Á  l’amélioration de la condition de vie de la population. L’article a été écrit dans le cadre de la présentation du projet de l’ONG SOS Village d’Enfants.