Features

Margueritte Rasoanindriana a fait de l’éducation parentale sa spécialité

Margueritte Rasoanindriana a fait de l’éducation parentale sa spécialité

Margueritte Rasoanindriana, conseillère pédagogique Á  la retraite, ne chôme pas. Malgré son âge, elle continue la mission d’éducation qu’elle s’est fixée mais cette fois, sa cible privilégiée est les parents.

Le monde syndical n’est pas la propriété privée des hommes

Le monde syndical n’est pas la propriété privée des hommes

Rajshree Thylammay, 47 ans, est présidente de l’Union des Travailleurs du ministère de la Santé (UTMS) depuis trois ans. Et depuis l’année dernière, elle occupe le poste de vice-présidente au sein de la Federation of Civil Service and Other Unions (FCSOU. Double accomplissement pour la jeune femme puisqu’elle a fait l’histoire au sein de son syndicat et de sa fédération. En effet, elle est la première femme syndicaliste Á  accéder Á  ces postes. Pourtant, rien ne la prédestinait Á  être syndicaliste. Elle était surtout connue pour sa coquetterie lorsqu’elle a rejoint le service hospitalier en 2002 en tant que Hospital Care Attendant.

Ces femmes chefs d’entreprises qui réussissent Á  Madagascar

Ces femmes chefs d’entreprises qui réussissent Á  Madagascar

On les surnomme souvent avec une pointe de mépris les « Ranavolona » du nom d’une ancienne reine malgache réputée pour sa fermeté et son manque de clémence. Aujourd’hui, le nom est souvent utilisé pour démontrer l’autorité exercée par de nombreuses femmes chefs d’entreprises.

Nelson Mandela inspire beaucoup de Malgaches

Nelson Mandela n’est pas mort mais plusieurs pays lui ont rendu hommage. Madagascar s’est joint au concert de voix par le biais d’une semaine Nelson Mandela, inaugurée Á  partir du 18 juillet et organisée pour la première fois Á  Madagascar. Evènement qui a drainé beaucoup de monde car cet ancien président sud-africain, fer de lance de la lutte anti-apartheid, a inspiré de nombreux Malgaches avides de changements et d’avoir un leader aussi charismatique que lui Á  la tête du pays.

Vivre normalement après un viol, c’est possible

Le Nord-Kivu est une des provinces de l’est de la République Démocratique du Congo, souvent en proie Á  des conflits armées alimentés par différentes milices nationales et étrangères. Celles-ci utilisent le viol et les violences sexuelles comme armes de guerre pour humilier l’ennemi, tout en lui prouvant qu’il n’est pas capable de protéger ses ressources les plus précieuses, c’est-Á -dire sa femme et sa fille. Les survivantes de viols font de leur mieux pour mener une vie normale après avoir subi cette atrocité et apprennent des métiers qu’elles exercent avec beaucoup de courage, ce qui leur attire l’appréciation de leur entourage.

Trois femmes nommées générales des forces armées en RDC

C’est avec une joie immense que la communauté congolaise qui milite pour la défense et la promotion des droits de la femme a accueilli la nouvelle : pour la première fois en République Démocratique du Congo (RDC), trois femmes ont été promues générales Á  l’issue d’une ordonnance présidentielle dans le cadre de la reforme des forces armées nationales. Il s’agit lÁ  d’un rêve qui se réalise après plusieurs revendications des femmes militaires en RDC réclamant le grade de général pour les femmes.

La fistule obstétricale : célébrer la Journée Internationale Á  Madagascar pour mieux conscientiser les femmes

Une femme peut souffrir d’incontinence urinaire qui lui vaut parfois d’être la honte de son entourage et de subir la discrimination. Pourtant, les médecins peuvent opérer la fistule obstétricale qui en est la cause et faire que cette incontinence urinaire ne soit qu’un mauvais souvenir pour les concernées. Les Malgaches en souffrent beaucoup.

Fenitriniaina Randrianarisaona, une spécialiste malgache en gestion des risques des catastrophes naturelles

L’étude de Dame Nature était une science autrefois réservée aux hommes bien que ses effets affectaient aussi la vie des femmes. Aujourd’hui, elles sont nombreuses les femmes Á  vouloir se battre contre le changement climatique et Á  vouloir atténuer les risques de catastrophes naturelles.

Ces papas mauriciens qui ne font aucune différence entre leur fille et leur garçon

Ces papas mauriciens qui ne font aucune différence entre leur fille et leur garçon

Quand on pense aux enfants, on pense souvent et Á  raison Á  leur maman, Á  cette femme qui se sacrifie pour ses petits. Cette réalité s’est enrichie car bon nombre de pères mauriciens élèvent seuls leurs filles et sont Á  la base du succès de ces dernières, brisant comme le demande le Protocole de la SADC sur le genre et le développement tous les stéréotypes des pères violents, négligents et cruels.

Les femmes malgaches du Sud menacées de famine

En l’espace de quelques mois, une double tragédie a frappé le sud de Madagascar. Après le passage du cyclone Haruna en février, qui a tout inondé, voilÁ  que l’invasion des criquets a donné un coup de massue aux agricultrices malgaches vivant dans le sud du pays. D’endettées qu’elles étaient et meurtries par le cyclone, ces femmes ont vu leurs récoltes détruites en quelques jours par cette invasion d’insectes qui, contrairement Á  Haruna, était prévisible.