Child Abuse

Une adolescente ‘vendue’ par vengeance par sa cousine.

Marie qui est âgée de 35 ans et mère de six enfants ; dont un fils âgé de 15 ans incarcéré pour viol sur son neveu de 4 ans. Et Diane, sa fille âgée de 18 ans, qui était autrefois en concubinage avec un homme âgé de 24 ans, celui-ci avait promis a Marie de l’épouser des qu’elle aura 18 ans, mais au bout de six mois Diane se sépare de lui se disant victime de violence conjugale. Le dimanche 10 Avril Marie reçoit la visite de sa nièce L.L avec laquelle elle n’était pas en bon terme et qui plu tard demanda a Diane de l’accompagner a un lieu connu de la localité. Une fois sur les lieux, un van blanc est arrive, a bord deux individus et LL proposa a Diane d’aller faire une virée et ils se sont rendus sur un terrains broussailleux ou elle a été force de consommer de l’alcool .Diane explique qu’a un moment un des individus l’a forcée a le suivre non loin de LL, il l’a déshabillé et ensuite violé ;racontant a LL ce qui lui est arrive celle-ci lui répond qu’elle a enfin pu venger son neveu violé par le frère de Diane

Attaquée par quatre hommes, puis violée.

Une adolescente de 18 ans vivant au sein d’une famille d’accueil a été attaquée par quatre hommes puis violée alors qu’elle rentrait chez elle. Elle raconte comment deux d’entre eux l’auraient trainée derrière les buissons alors que deux autres faisaient le guet. L’un d’entre eux l’aurait ensuite mis un couteau sous la gorge tandis qu’un de ses complice la violait et sodomisait; ils ont aussi vole soin argent et sa carte bancaire. La fille a déposé une plainte au poste de police avant d’être conduite a hôpital ou elle fut examine par un médecin, qui aurait décelé des traces d’agression sexuelle. La nouvelle famille de l’adolescent craint que celle-ci ne sombre dans la dépression après ce drame car auparavant elle a déjÁ  été traumatisée, maltraiter par ses parents durant son enfance.

Zanzibar needs to boost fight on child abuse – Sunday Citizen

This article is about child abuse that has become rampant in Zanzibar. This is said to have eroded the morals of Islam. Society is still closed to admit the magnitude of the problem as well as to tackle the consequences. Children as young as three, as well as the mentally disabled ones, have all been victims.

5 years IHL for defiling boss’s daughter -The Nation

This article is gender blind. It is a court report about a worker who is sentenced to five years hard labour for defiling his boss’s four-year-old in their absence. The court hears that the attack took place when the girl’s parents left home for a short while to do some chores.

Awareness campaign on child abuse- Lesotho Today

The article focuses on an awareness campaign on child abuse in Matsatseng, Lesotho. The community of Matsatseng has organised an awareness campaign on child abuse prevention and this campaign is intended to encourage different groups of the community within the council to join hands in preventing and reporting cases of child abuse.

Rape of a two-year old girl – Madagascar Tribune

The mother of a two year old left for Libya for work purposes and left the little girl in the charge of her husband, who had custody as well as her mother. The grandmother, whilst looking after the girl, noticed that the latter extracted a strange smell and took the child to the medical centre in the area. There, the doctor diagnosed that the girl had been raped. The grandmother made a formal complaint with the police against the father of the child. The father too made a complaint against the wife’s family for negligence and rape. All parties have been bailed out but the court still needs to examine the case. The little girl cannot reveal her traumatic experience as she has not started talking as yet.

La victime:’ mon oncle m’a demandé de toucher son chocolat!’

Une fillette de trois ans ,dont les parents sont divorce, a hésité avant de révéler a son père que son oncle lui avait demande de toucher son sexe,lui a fait voir des films a caractère pornographique et a aussi relaté les sévices sexuelles qu’elle a enduré.L’oncle,Jonathan Avel,jardinier dans une compagnie d’assurances, lui a menacer ne rien raconter sinon il aller la frapper.Celui-ci a comparut en cours sous charge de ‘Causing a child to be sexually abused’, aussi la police a retrouvé a son domicile plusieurs CDs a caractère pornographique.

Une ado protégerait un réseau de prostitution.

Une adolescente âgée de 15 ans qui avait fugue depuis huit jours refuse de dire ou elle était. Elle s’est contentée de dire ou elle avait été et elle a aussi révélé avoir eu des relations sexuelles avec deux hommes avant sa fugue.La police et la Child Protection Unit s’interrogent ,Qui protège-t-elle et avec qui était elle pendant sa fugue?Les enquêteur pensent que qu’elle ferait peut-être partie d’un réseau de prostitution.

SOS Village:Une fille se dit victime de viol

La Maman alertée par des bruits étranges a surpris sa fille âgée de 13 ans au lit avec un adolescent de 16 qui habite une maison annexe du centre.Selon la fille le garçon se serait glissé dans son lit,l’a embrassé puis ligoter avec des vêtements avant de la forcée a avoir des relations sexuelles.Les responsable du centre et les enquêteurs ,n’écartent pas la possibilité que la jeune fille ait invente cette histoire après avoir été surprise avec son amoureux.Une enquête a été ouverte afin de tirer au claire cet affaire.

Rapist Dad Jailed

The article is an example of a court sourced story entitled “Rapist Dad jailedÀ. The article discussed about the alleged Seke rapist and a Chitungwiza police constabulary. The 55- year old man who raped his daughter and threatens to kill her if she discussed her ordeal to anyone was jailed on Monday for six years. The man who is a traditional healer was staying with his daughter following the death of his wife in 1998. He denied all the three accounts of rape when he appeared before Chitungwza regional magistrate Mr Temba Kuwanda. On a separate case a Chitungwiza constabulary accessed of raping a woman he had arrested. The author does not quote anyone directly affected.